Vénérable Kenchen Lama Sherab Gyaltsen Amipa

Khenchen Lama Sherab Gyaltsen Amipa Rinpoché naquit en 1931 dans la ville de Sakya au Tibet. A l'âge de sept ans, il entre au monastère Sakya Thubten Lhakang Chenmo. C'est là qu'il commence à étudier. Pendant la première année, il acquiert les bases de l'enseignement religieux mémorisant les nombreux textes étudiés et récités dans le monastère. Après une période d'études préliminaires dans plusieurs disciplines, il se consacre aux cinq sujets majeurs: Pramana (la logique), Vinaya (la discipline monastique), Madhyamika (la philosophie de la Voie du Milieu), Prajnaparamita (la perfection de la sagesse) et Abhidharma (la philosophie). Ses études à l'université monastique dureront vingt ans.

A l' âge de 17 ans, il reçoit l'enseignement complet du Lamdré et effectue ensuite plusieurs retraites. Puis il se présente et réussit les examens de Katchou portant sur dix sujets principaux. A cette époque, il dirige aussi, au monastère Sakya, les danses sacrées annuelles pour la clôture de la lecture de la version intégrale du Kangyur. Il poursuit ses études jusqu'au grade de Geshé Drungrampa, titre du plus haut niveau dans l'université monastique. C'est alors qu'il commence à enseigner à ses propres disciples tout en continuant à recevoir des enseignements notamment sur les « Treize Dharmas d'Or » et sur d'autres textes.

En 1960, il quitte le Tibet et s'exile en Inde. Après trois ans passés au monastère Sakya–Guru de Darjeeling, il étudie à l'école pour jeunes moines (lamas) en Dalhousie. En 1967, Sa Sainteté le XIVème Dalaï–Lama ainsi que le gouvernement tibétain en exil le mandatent de se rendre au « Tibet−Institut » à Rikon en Suisse. Ses activités de pédagogue prennent un grand essor : il enseigne les Tibétains de Suisse et les Européens dans les neuf centres qu'il crée parmi lesquels se trouvent l'Institut Européen de Bouddhisme Tibétain à Kuttolsheim près de Strasbourg. En 1974, il organise pendant six mois une exposition sur la culture tibétaine à l'Université de Zurich. Il retourne en Inde à deux reprises : en 1988 à Sarnath, en 2000 à Dharamsala, pour participer à deux séminaires avec Sa Sainteté le XIVème Dalaï–Lama, Sa Sainteté Sakya Trizin et de hauts lamas de toutes les traditions. En 1999, il est le premier à donner des enseignements bouddhistes au Parlement européen de Strasbourg. En 2004, il accomplit une retraite de six mois sur le thème de Hévajra.

En 2010, pendant les enseignements du Lamdré à Kuttolsheim, lors d'une cérémonie particulière, Sa Sainteté Sakya Trizin confére à Lama Sherab le titre honorifique de « Khenchen» qui signifie dans la tradition Sakya «Abbé supérieur». En ce jour de bon augure du Chökhor Düchen qui commémore la première fois que le Seigneur Bouddha tourna la roue du Dharma et donna son enseignement sur les Quatre Nobles Vérités, Sa Sainteté Sakya Trizin exprima à Khenchen Lama Sherab Gyaltsen Amipa combien il l'appréciait et lui présenta ses vœux les meilleurs. Sa Sainteté Sakya Trizin souligna comment, pendant un demi-siècle et aujourd'hui encore, Khenchen Lama Sherab Gyaltsen Amipa Rinpoché œuvre sans relâche : il crée plusieurs centres en Europe, offre son aide à un grand nombre de personnes, soutient des monastères au Tibet, en Inde et au Népal ainsi que des nonnes et des moines.

Mû par une profonde reconnaissance, Sa Sainteté Sakya Trizin pria tous les participants de se joindre à son élan de gratitude envers leur Maître, et le cœur empli de joie de conférer à celui qui avait accédé au grade de Docteur en Hautes Sciences (Drungrampa-Geshé) le titre de «Khenchen», Abbé supérieur. Cette cérémonie fut suivie d'un rituel de longue vie en faveur de Khenchen Lama Sherab Gyaltsen Amipa qui reçut offrandes et vœux pour le futur. L'appellation abrégée du titre de Khenchen conféré à Khenchen Lama Sherab Gyaltsen Amipa est «Khen Rinpoché».